Création d’entreprise : le slashing a de beaux jours devant lui !

Justine, 33 ans, Responsable de boutique de prêt à porter, cliente du forfait PÉPITE
13 novembre 2020
Intervention d’Emilie au Salon Profession’l
7 décembre 2020
Entrepreneurs-slashers. Ose ton job pour changer de travail, vous reconvertir, créer votre activité ou trouver votre (ré)orientation scolaire. changer de travail grâce à la reconversion. Vous reconvertir grâce au coaching. construire un nouveau projet professionnel avec du sens grâce au coaching. créer votre activité grâce au coaching. trouver votre (ré)orientation scolaire grâce au coaching. préserver son équilibre de vie grâce au coaching. avoir confiance grâce au coaching. passer à l'action grâce au coaching. Reconversion professionnelle Pornichet, La Baule, Presqu'île guérandaise, Saint-Nazaire.
 

Création d'entreprise : le slashing a de beaux jours devant lui !  

Quand on pense création d’entreprise, on imagine un homme ou une femme qui veut valoriser l’une de ses compétences à travers un projet. Parfois aussi, ce n’est pas un mais plusieurs talents qui se manifestent, et l’entrepreneur(e) peine à choisir entre tous. Mais après tout, pourquoi ne pas exprimer son plein potentiel et devenir un(e) chef d’entreprise slasher(euse), qui jongle entre ses différentes casquettes ! Vous allez le découvrir, le slashing est plein de belles promesses pour celles et ceux qui osent le mettre en place.

C’est quoi le slashing ?

4 millions. C’est le nombre de Français qui cumulent différents emplois ou activités et que l’on appelle les slashers. Tout droit venue des États-Unis, cette tendance, qui concerne 16% des actifs sur l’Hexagone, s’est accélérée dans les années 2000 avec le développement de l’entrepreneuriat, puis s’est renforcée en 2009 avec le statut de l’auto-entrepreneur.

Parmi les slashers, on trouve donc des chefs d’entreprise qui surfent eux aussi sur la vague. Ils ont diverses compétences à leur arc, ou ils préfèrent associer des activités indépendantes pour rendre leur business rentable ou épanouissant. Il n’existe donc pas de profil type car chacun est libre de combiner les métiers à sa guise pour se forger une identité unique.

Aussi, il n’en reste pas moins qu’un chef d’entreprise est un slasher par nature, qui doit manifester son habileté dans bien des domaines. Comptabilité, prospection, ressources humaines ou gestion des stocks, sa principale spécialité est en fait de savoir allier toutes ses fonctions.

"Un chef d’entreprise est un slasher par nature..."

 

Se diversifier pour être heureux

Plus que jamais, les créateurs d’entreprise ont conscience de la fragilité de l’emploi et du fait qu’un événement, comme la crise sanitaire, peut tout faire basculer. En plus de leur besoin d’indépendance et de leur recherche de sens, de plus en plus misent sur une alliance d’activités pour rester compétitifs. Ils s’adaptent ainsi à la saisonnalité de leur job, aux fluctuations du marché et aux attentes changeantes des consommateurs. Un moyen moderne d’assurer leur employabilité et de se maintenir sur la vibe du monde de l’entreprise.

D’autres encore n’ont pas attendu les difficultés pour basculer dans le slashing. Ils ont plusieurs passions, savent faire plusieurs tâches à merveille, alors pourquoi ne pas en faire profiter leurs clients ? Avec plusieurs projets d’entreprise à leur actif, ils ont la capacité de se réinventer en permanence et multiplient les opportunités de se faire plaisir. Que du bonheur pour peu qu’une bonne dose d’organisation entre dans la combinaison.

Par ailleurs, on distingue plus généralement deux types d’entrepreneurs slashers. D’une part, certains partent de leur cœur de métier et y ajoutent des produits ou des services complémentaires. Un conseiller en insertion professionnelle pourra par exemple étendre son savoir et rester dans son domaine de compétences en écrivant un livre ou en organisant des conférences. Il aura alors 3 jobs complémentaires mais distincts : conseiller, écrivain et conférencier. D’autre part, d’autres créateurs d’entreprise misent sur des compétences très différentes, sans ligne directrice qui les réunit. Un comptable freelance pourra ainsi vendre en parallèle les bijoux qu’il fabrique et vivre de ses deux activités. Pas de règle donc, hormis celle de se faire plaisir dans son business !

Chercher à avoir une identité professionnelle figée dans le temps n’est finalement plus dans la tendance, car les slashers gagnent progressivement du terrain. Alors qu’il y a plusieurs décennies, on les aurait jugés instables, ils sont aujourd’hui plein de promesses et représentent les entrepreneurs de demain, ceux dont on retiendra l’audace et la réussite.


Vos données sont en sécurité, à tout moment vous pouvez vous désinscrire.

Laisser un commentaire