La crise du milieu de vie, vous connaissez ?

Reconversion professionnelle : le temps, un allié précieux !
18 décembre 2020
Une année se termine pour laisser place à l’année 2021…
1 janvier 2021
 

La crise du milieu de vie, vous connaissez ?  

Vous connaissez sûrement la crise d’adolescence et ses tourments. Mais savez-vous que nos ados ne sont pas les seuls à traverser des périodes compliquées ? En effet, vers 40 - 55 ans, la crise du milieu de vie est une autre réalité, qui affecte la vie de bien des personnes. Inaperçue chez certains, puissante chez d’autres, elle mérite que l’on s’y attarde pour mieux la comprendre. Alors qu’est-ce exactement que la crise de la quarantaine ou de la cinquantaine ? Et on fait quoi pour bien la vivre ?

Un déclic, une crise

L’existence n’est pas un long fleuve tranquille, sans virage ou cailloux. Elle est au contraire parsemée de périodes plus ou moins complexes, à l’image de la crise existentielle des 40-55 ans.

Dans la première partie de votre vie, vous avez bâti vos fondations sans toujours vous connaître, en vous observant grandir à travers le regard des autres. Vous avez suivi l’éducation de vos parents, fait des études, pas nécessairement convaincu(e) par ce que vous appreniez. Puis vous avez peut-être rencontré votre moitié, eu des enfants et un job sympa. Bref, vous vous êtes construit(e) et avez profité de cette sécurité qui vous entourait.

Mais un beau matin, vos enfants ont quitté le nid, vous avez perdu un être cher, les comportements de votre mari ou épouse vous ont agacé(e), ou bien votre hiérarchie vous a insupporté(e) plus que d’ordinaire. En résumé, vous avez eu la sensation d’étouffer dans ce quotidien bien huilé, vous vous êtes senti(e) à l’étroit dans une vie où vous ne vous reconnaissiez plus. C’est cet élément déclencheur qui vous a donné envie de tout plaquer et de vivre votre vie pour être enfin vous-même. Ça y est, vous êtes en plein dedans, en plein dans la crise du milieu de vie.

Plus qu’une crise insurmontable version tsunami, il s’agit davantage d’une période de transition, plus ou moins agréable et perceptible. Quand elle vous submerge, vous avez effectivement la possibilité de rejeter en bloc votre vie passée et les merveilleux moments qui l’ont accompagnée. Mais vous pouvez aussi vous dire qu’elle est une étape vers votre propre accomplissement, vers la personne que vous êtes vraiment.

"il s’agit davantage d’une période de transition..."

 

Quelles conséquences sur votre vie ?

La crise du milieu de vie n’est pas une fatalité et elle est plus ou moins visible selon les individus. Il arrive ainsi qu’elle frappe violemment et que ses conséquences soient dramatiques sur tous les plans : familial, professionnel, conjugal ou social. Sur un coup de tête, certains vont quitter leur emploi pour partir au bout du monde ou monter leur entreprise, ou aussi abandonner un statut confortable pour vivre leur passion. Pour d’autres, ce sera le conjoint, car ils(elles) seront lassés(ées) d’une vie trop tranquille, sans surprise. Pour d’autres encore, le mal-être sera tel, que toute leur vie sera réduite à néant, avec une envie furieuse de profiter à fond du temps perdu. Rassurez-vous, ces cas extrêmes ne sont pas si fréquents et la majorité vit une quarantaine-cinquantaine parfaitement épanouie, au boulot comme à la maison.

Comment surmonte-t-on la crise du milieu de vie ?

La plupart du temps, vous ne vous rendrez même pas compte que vous avez vécu cette transition existentielle.

Quand c’est le cas et que votre équilibre est menacé, un accompagnement peut être nécessaire pour ne pas sombrer dans le malaise, voire la dépression. Il est en effet néfaste de nier que vous traversez une période difficile qui, même si elle est passagère, nuit à votre équilibre.

Cependant, une simple remise en question et un accueil bienveillant de votre ressenti sont souvent suffisants. Pour profiter des prochaines années, faire le bilan de vos décennies précédentes est salutaire. Pris(e) dans le tourbillon des obligations familiales ou professionnelles, vous avez eu peu de temps pour vous poser, pour entrer en contact avec vous-même. Avez-vous réalisé vos rêves ? Qu’est-ce qui manque aujourd’hui à votre bonheur ? Qu’aimeriez-vous faire ou concrétiser désormais ? Que voulez-vous transmettre ? Maintenant dégagé(e) de certaines contraintes ou engagements, vous pouvez reprendre votre vie en main et l’orienter comme bon vous semble. Pas besoin pour cela de tout plaquer et de mettre de côté ceux qui vous entourent et qui vous aiment. Ils peuvent tout à fait prendre le train en route avec vous et se laisser surprendre par ce nouvel élan de jeunesse.


La crise du milieu de vie fait en réalité partie des virages que tout être humain emprunte pour se connaître et se réaliser. Alors si, pour une fois, vous vous accordiez le droit de lâcher prise et de faire éclore la personne que vous êtes vraiment. Si vous vous donniez enfin l’autorisation de mettre en lumière votre moi profond pour être plus heureux(se). La crise de la quarantaine-cinquantaine serait sans doute bien plus douce et vous apporterait ce que nous cherchons finalement tous(tes) : notre essentiel.

Vos données sont en sécurité, à tout moment vous pouvez vous désinscrire.

Laisser un commentaire