Avez-vous le profil d’un(e) entrepreneur(e) ?

2021… et si j’osais un changement d’orientation professionnelle ?
18 janvier 2021
 

Avez-vous le profil d'un(e) entrepreneur(e) ?  

Même si certains(es) d’entre vous ont une âme de leader, qu’on se le dise : on ne naît pas entrepreneur(e). Il est vrai que l’on peut devenir chef d’entreprise rapidement d’un point de vue administratif, mais niveau savoir-être, c’est tout un cheminement qui s’opère. Alors quelles sont les qualités à développer pour être entrepreneur(e) ? Est-ce une fonction pour vous ?

Être entrepreneur(e), cela s’apprend

Créer son entreprise demande à tous/tes de suivre des étapes, d’apprendre à gérer une affaire. Et pour y arriver, la motivation et la détermination sont essentielles. Sans elles, vous perdrez vite pied car beaucoup imaginent gagner le jackpot en quelques semaines. Or, bien que l’argent soit un objectif louable, on crée avant tout son entreprise pour défendre ses valeurs, proposer des produits/services qui font écho en nous. On cherche en somme à rendre le monde meilleur ; un objectif indispensable pour garder notre motivation intacte.

Aussi, être un(e) entrepreneur(e) motivé(e) vous aidera à passer bien des obstacles. Contrairement à un(e) salarié(e), vos revenus ne seront pas réguliers et vos contrats fluctuants. Et si certains mois, vous avez le sentiment d’être le roi/la reine du monde, d’autres seront plus compliqués à gérer. Votre détermination fera donc que vous vous accrocherez, que vous ne renoncerez pas, bien décidé(e) à concrétiser votre rêve.

Faire preuve d’humilité

Comme cela fait du bien à l’égo de se dire que l’on est à la tête de sa propre entreprise. On se sent pousser des ailes, on pense tout maîtriser. Mais, à y regarder de plus près, connaissez-vous vraiment un(e) entrepreneur(e) qui sache tout sur tout en gestion d’entreprise ? Et vous, avez-vous le sentiment d’avoir ce savoir absolu ?

En effet, vous pouvez tout à fait maîtriser parfaitement votre champ d’action, connaître vos produits ou vos services sur le bout des doigts. Cela est une réelle plus-value pour votre business. Cependant, cette expertise ne doit pas créer une barrière hermétique aux conseils venant de personnes extérieures. Peut-être avez-vous besoin d’être épaulé(e) dans votre comptabilité ou votre développement commercial. Peut-être encore pourriez-vous déléguer la partie administrative que vous n’aimez pas trop. Apprendre à vous ouvrir aux autres et être à l’écoute ne sont donc pas des signes de faiblesse. Au contraire, c’est un moyen de vous concentrer sur votre cœur de métier et d’être encore plus performant(e). Un excellent compromis finalement !

"une(e) entrepreneur(e) cherche à rendre le monde meilleur..."

 

Organisation et discipline au programme

Tout nouvellement relevé(e) de vos obligations salariales, vous vous sentez libre comme l’air. Désormais, vous seul(e) gèrerez vos rendez-vous, votre emploi du temps, et vous avez bien l’intention d’en profiter un peu. Reconnaissons qu’il est bien pratique d’avoir de la souplesse dans son planning. Mais gare aux abus, car ils peuvent très vite arriver, tout comme la procrastination à outrance.

Pour éviter de tomber dans cet écueil, où vos journées de travail se transforment en une vaste cour de récré, choisissez l’organisation. Un(e) entrepreneur(e) doit se fixer des objectifs, même quand sa charge de travail est moindre, pour garder de la discipline. Faites la liste des tâches à accomplir, de vos objectifs journaliers, hebdomadaires, mensuels, voire annuels, et voyez quelles sont vos priorités. Du reste, si vous n’avez pas de commandes à traiter, vous pouvez en profiter pour organiser votre stratégie de communication, planifier votre prospection, créer du réseau ou analyser votre budget. Bref, un chef d’entreprise a toujours de quoi faire s’il y regarde de plus près.

Par ailleurs, c’est cette discipline qui fera que vous ne baissez pas les bras en période de creux. Face aux doutes de votre entourage, de vos proches, vous restez droit(e) dans vos bottes, et savez où vous voulez aller, tel un roc dans la tempête.

Oser la créativité

Être expert(e) est une très bonne chose. Mais si vous y ajoutez une dose de créativité et d’audace, vous touchez de près les étoiles. Ainsi, avoir une base théorique solide est le b.a.-ba pour inspirer confiance et faire figure de référence dans votre domaine. Toutefois, quand la concurrence est importante, cela ne suffit pas toujours pour faire la différence. C’est alors que votre créativité fait son entrée. Sans copier ce que font les autres, vous choisissez d’être authentique et vous vous autorisez à proposer de nouvelles idées. Prenons l’exemple d’une couturière. Sachant que la grande majorité d’entre elles est rigoureuse et a le souci du travail bien fait, il faut trouver autre chose pour se valoriser. La créativité peut alors se manifester dans le choix de tissus écologiques ou de matériaux recyclés, ou encore dans du 100% sur mesure, etc. Les pistes sont sans autre limite que votre imagination ; le principal étant d’apporter de la valeur ajoutée à votre business.

Être entrepreneur(e) n’est enfin pas inné et la bonne nouvelle est que cette posture s’apprend et se travaille. Vous ferez peut-être quelques faux pas au début, mais qu’importe, on n’apprend pas sans chuter de temps en temps. Le tout est de faire de chaque erreur une occasion de progresser pour prendre encore plus de plaisir dans cet univers passionnant qu’est l’entrepreneuriat.


Alors si l'aventure de la création d'entreprise vous tente mais que vous n'osez pas vous lancer, rencontrons-nous dans le cadre d'une séance découverte afin de pouvoir échanger ensemble sur votre projet:)

Vos données sont en sécurité, à tout moment vous pouvez vous désinscrire.

Laisser un commentaire